Compétences et soft skills du Manager en devenir.

1/ Examen d’un nouveau contexte, dans lequel il faut coordonner pour résoudre les problèmes !

Au-delà des « compétences métiers », les nouvelles organisations du travail correspondent déjà à :

  • Des équipes multiculturelles, souvent dispersés sur plusieurs sites avec déjà une part des cadres fonctionnant en  télétravail ;
  • Des « compétences transversales » multiples mais sélectionnées au travers des individus recrutés, pour leur complémentarité ;
  • Des « motivations » et des « comportements » différents ;
  • Des aspirations personnelles tendant vers plus d’individualisme et de liberté.

Le rôle « coordinateur » du manager n’a jamais été aussi déterminant et nécessite :

  • Ecoute et communication dans le respect de l’autre ;
  • Créativité et ingéniosité pour résoudre des problèmes ;
  • Adaptabilité ou encore « agilité » pour tenir compte du contexte ;
  • Intelligence émotionnelle et sociale décuplée ;
  • Empathie permanente pour comprendre les besoins de ses collaborateurs, leur confier le bon poste ou la mission spécifique, leur offrir une évolution de carrière, sans pouvoir pour autant les côtoyés au quotidien pour mieux les connaitre.

C’est grâce à tous ces « soft skills » (naturels ou à travailler sur lui-même) que le Manager sera à même de tenir compte des aspirations de chacun et d’accompagner positivement ses équipes vers l’épanouissement autant que vers la réussite, au sein de l’organisation qu’il est chargé de défendre.

 

2/ Qu’en sera-t-il du mode de management de demain ?

La rationalité implacable du management d’hier sera remplacée par plus d’empathie et de bienveillance. La plus libre expression des émotions conditionnera aussi l’ambiance d’une nouvelle communication.

Les grandes tendances managériales seront plus pragmatiques et s’appuieront sur la formation continue et le « gaming » interne (côté challenges) pour rendre l’entreprise plus attrayante et productive dans un contexte de travail à domicile, de micro-learning et de e-learning.

Dans le cadre du Télétravail, l’encadrement « à la carte » permettra aussi de proposer à ses collaborateurs un degré d’autonomie adapté à la capacité et aux aspirations de chacun.

Intuition et leadership conditionneront la réussite du recrutement puis de l’accompagnement, assistés systématiquement par un « profiling »  individuel puis des équipes, et permettront un pilotage à distance pour maintenir soudés, les collaborateurs confrontés aux changements imposés.

Les Managers devront donc être formés en continu aux compétences de demain, posséder les aptitudes transversales exigées par leur poste, mais aussi développer à la puissance 2 les « soft skills » nouvellement identifiés, afin de faire face aux bouleversements multiples liés aux situations sociales, politiques et économiques du monde.

L’intelligence Neuro-Sensorielle viendra au secours de l’émotionnelle, pour être capable de supporter le poids des responsabilités et du stress en découlant, mais dont il faudra savoir épargner les équipes.

 

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.